Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 25 juillet 2005

La ruse de la démocratie

Il y a une ruse conservatrice de la démocratie : le peuple est naturellement conservateur, et lorsqu’il devient plus progressiste, il reste conservateur de ses droits.

15:15 Publié dans Politie | Lien permanent | Tags : sentences, conservatisme

dimanche, 24 juillet 2005

La pause de Dieu

Torquemada et Savonarole sont morts la même année - 1498. Cette année-là, Dieu a décidé de faire une pause.

16:39 Publié dans Gloria | Lien permanent

Quel esprit du sport ?

Le sport est un succédané de la vie sauvage.

11:20 Publié dans Succédanés | Lien permanent | Tags : sentences

vendredi, 22 juillet 2005

Ce qu'est l'amour

L’amour est un concours de gonflette entre un galbe et une turgescence.

11:25 Publié dans Eros | Lien permanent | Tags : sentences

La dernière vision de l'Occident

"La vision de tous ces hommes appliqués à maintenir l'Homme qui leur permet de surmonter la pensée et de vivre, tandis que le monde sur lequel il règne leur devient, de jour en jour, plus étranger, est sans doute la dernière vision que j'emporterai de l'Occident."

André Malraux, La Tentation de l'Occident.

00:35 Publié dans Jeu de massacre | Lien permanent

jeudi, 21 juillet 2005

Portrait à la diable

L’officier uhlan aime le noir. Il le porte en toutes circonstances, à la parade comme à la guerre. Il l’agrémente parfois de blanc, de rouge et d’or. A la guerre, il a des manières de Hun. Il est brave, rapide, sans pitié. Mais c’est un faux barbare qui a appris la barbarie à l’école des cadets. Il reste un garçon d’excellente famille. Le salon est son élément naturel. Il se fond parmi les élégants, brille facilement, fait le joli cœur. Il est un excellent cavalier avec les dames. Il lui faut croiser un rival pour se rappeler qu’il est un homme de guerre. Alors il devient mauvais, brutal et peut entraîner le rival au duel. Mais le duel, il le pratique volontiers à cheval. S’il peut tuer, il n’aime pas se salir. Pour cela, le uhlan ne se distingue ni du hussard ni du dragon.

13:15 Publié dans Incipit | Lien permanent

mercredi, 20 juillet 2005

Uhlan sans élision

L’uhlan ou le uhlan ? La langue française ne fait pas d’élision ici. A la règle de l’élision, elle semble préférer celle de l’euphonie. En vérité, elle a eu longtemps un autre souci : celui de rapprocher, à des fins politiques, le uhlan du hululement. Au XIXe siècle, le mot s’écrivait houlan en français. Si la langue savante lui a redonné son orthographe germanique, elle a conservé la grammaire des écrivains patriotes.

17:55 Publié dans Incipit | Lien permanent

Les bonnes manières

Il y a un plaisir à être poli, mais ce n’est pas le même selon que l’on est avec des personnes polies ou impolies : avec les unes, c’est le plaisir de plaire ; avec les autres, celui de dominer.

15:05 Publié dans Diplomatie | Lien permanent | Tags : sentences

mardi, 19 juillet 2005

Carpe diem

Dans les périodes de décadence, le carpe diem est aussi un principe politique.

09:54 Publié dans Politie | Lien permanent | Tags : sentences

Le tertre de l'être

La réputation recouvre l’être comme le tertre le cadavre.

09:40 Publié dans Ultima ratio | Lien permanent | Tags : sentences

lundi, 18 juillet 2005

Le vieux rêve de l'humanité

Le temps est un rouleau compresseur qu’on rêve de conduire soi-même. Au pouvoir, ce rêve donne la dictature.

10:05 Publié dans Politie | Lien permanent | Tags : sentences

dimanche, 17 juillet 2005

L'autre viagra

Nietzsche : un maître à bander devenu, entre les mains de la gauche, un maître à débander.

13:14 Publié dans Médication | Lien permanent

La preuve par les rides

Certaines rides que nous prenons avec l’âge rappellent que nous descendons du singe.

11:00 Publié dans Blasphème | Lien permanent | Tags : sentences

Le pari de Drogo

"La vie donc n'avait été qu'une sorte de plaisanterie : pour un orgueilleux pari tout avait été perdu."

Dino Buzzati, Le Désert des Tartares.

09:45 Publié dans Jeu de massacre | Lien permanent

samedi, 16 juillet 2005

La petite Apocalypse

"C'est en vain que l'Occident se cherche une forme d'agonie digne de son passé."

"Aujourd'hui, sur le thème de la caducité des civilisations, un analphabète pourrait rivaliser en frissons avec Gibbon, Nietzsche ou Spengler."

Cioran, Syllogismes de l'amertume.

21:50 Publié dans Jeu de massacre | Lien permanent

La mort d'une fourmi

Il ne faut pas pousser loin la peur de la mort pour s’émouvoir de la mort d’une fourmi.

21:45 Publié dans Ultima ratio | Lien permanent | Tags : sentences

Décadence

La décadence forme avec l’horizon de la mort ce qu’en art on appelle une perspective. Sachons l’apprécier.

21:45 Publié dans Divertissement | Lien permanent | Tags : sentences

La vie mal faite

La vie est trop courte pour ce qu’on veut y faire, mais elle est trop longue pour ce qu’on doit y faire.

21:40 Publié dans Blasphème | Lien permanent | Tags : maximes, sentences

Scholie

Uhlan, hussard ou simplement cavalier - l'essentiel évidemment n'est pas de savoir monter à cheval.

21:10 Publié dans Incipit | Lien permanent

Quid ?

Uhlan est un mot allemand apparu au XVIIIe siècle, venant du polonais et du tatar. Il désigne un cavalier des armées de Pologne, de Prusse et d'Autriche. Il s’entend de manière plus restrictive que hussard. Des uhlans n’en ont pas moins servi la France.

21:10 Publié dans Incipit | Lien permanent