Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 10 janvier 2015

Une phobie de plus

Les bien-pensants sont pris d’amalgamophobie aiguë ces temps-ci. Ils semblent craindre plus encore les amalgames que les terroristes.

10:19 Publié dans Civilisation | Lien permanent

samedi, 03 janvier 2015

La vieille peur des bien-pensants

Les bien-pensants d’aujourd’hui sont comme ceux d’hier : ils dénoncent ce qui les dérange et donnent foi à ce qui les rassure.

11:12 Publié dans Civilisation | Lien permanent

mardi, 28 décembre 2010

Faux amis

Il faut nous inquiéter de ceux qui partagent nos goûts plus que de ceux qui ne les partagent pas.

00:21 Publié dans Faux-semblants | Lien permanent | Tags : sentences

mercredi, 02 juin 2010

De l'aphorisme

Le genre gnomique unit la sagesse et son contraire.

14:34 Publié dans Sophia | Lien permanent

samedi, 24 avril 2010

Bussy-Rabutin en son château

Un bel esprit a été le maître de ces lieux. Il a fait mieux que des livres, il a laissé des devises qui ornent aujourd’hui encore les murs de son château. Des devises illustrées dans le premier salon par de plaisantes images comme ce soleil qui n’éclaire pas ou ce cadran solaire qui tourne le dos au soleil. L’allusion à Louis XIV, qui exila Monsieur de Rabutin sur ses terres, est transparente ; mais le Roi-Soleil n’est pas sa cible unique. Dans un autre salon, Monsieur de Turenne, qui le priva d’un bâton de maréchal, a droit à un demi-panneau quand les autres hommes de guerre représentés ont droit à un panneau entier. Dans le bureau en rotonde, Madame de La Baume qui fut la cause de son exil est parée, sous un portrait pourtant avantageux, du titre de meilleure maîtresse du royaume. Bref, d’une pièce à l’autre, le château est plein de ces insolences qui eussent pu coûter pis que l’exil intérieur à son auteur. Qu’y a-t-il manqué ? Une visite impromptue du Roi-Soleil.

01:17 Publié dans Lettres | Lien permanent

jeudi, 01 avril 2010

Signifiance et insignifiance de Blanchot

Politiquement, Blanchot est passé d’une caricature à une autre. Littérairement, il est passé d’une insignifiance brillante et une signifiance obscure. Son évolution littéraire a été la plus profonde.

01:05 Publié dans Lettres | Lien permanent

mercredi, 10 mars 2010

De la modernité japonaise

Avant la modernité occidentale, il y avait au Japon une cuisine minimaliste, une musique atonale et une philosophie du néant.

00:43 Publié dans Civilisation | Lien permanent

lundi, 25 janvier 2010

De l'anarchie dans la réaction

Il y a dans tout réactionnaire un anarchiste pour le temps présent.

00:23 Publié dans Politie | Lien permanent | Tags : sentences

mercredi, 20 janvier 2010

Justification

Un homme qui ne se justifierait jamais serait le plus seul des hommes.

14:13 Publié dans Sophia | Lien permanent | Tags : sentences

samedi, 12 décembre 2009

Du bon mensonge

Mentir à des étrangers n’est pas immoral. Nous leur devons moins que tout la vérité sur nous-mêmes.

23:40 Publié dans Diplomatie | Lien permanent | Tags : sentences

samedi, 12 septembre 2009

Art et puissance

L’histoire des arts a des liens étroits avec celle de la puissance, particulièrement pour la peinture. La peinture serait-elle plus que la musique l’art des puissants ? L’art des puissants ou l’art de la prospérité : songeons en particulier à la peinture italienne ou à la flamande, puis à l’hollandaise. A la fin du XVIIIe siècle, une grande peinture anglaise est née avec la révolution industrielle. Au début du XXe siècle, le retour de l’Allemagne au premier plan en peinture a coïncidé avec l’apogée de sa puissance industrielle. Et que dire de la peinture américaine après 1945 ?

23:00 Publié dans Beaux-arts | Lien permanent

jeudi, 12 mars 2009

De la nature du deuil

Le deuil est une question de géographie – de l’âme ou du cœur s’entend. Une géographie dont le moi est le centre. C’est dans le deuil que le mot proche prend tout son sens.

21:01 Publié dans Ultima ratio | Lien permanent

mardi, 10 mars 2009

Des idéologies concurrentes

Le fascisme est un socialisme. Un socialisme avec un esprit de droite sans doute, mais un socialisme tout de même. On comprend pourquoi les socialistes ou les communistes ont été les premiers adversaires des fascistes : ils les regardaient comme des concurrents déloyaux.

14:45 Publié dans Politie | Lien permanent

lundi, 02 février 2009

De la rupture en amitié

Certains amis ne sont pas assez importants à nos yeux pour que nous rompions avec eux.

14:04 Publié dans Jeu de massacre | Lien permanent | Tags : sentences

samedi, 24 janvier 2009

Un coefficient multiplicateur de barbarie

La civilisation n’a pas seulement rendu possible la plus grande barbarie, elle a été un coefficient multiplicateur de barbarie. La plus grande barbarie n’a pu être possible qu’avec les moyens de la plus grande civilisation.

13:25 Publié dans Civilisation | Lien permanent

dimanche, 01 juin 2008

La musique du désastre

Qui a le sens du désastre ne peut être que sensible à la musique savante contemporaine.

18:57 Publié dans Clef de sol | Lien permanent

mercredi, 16 avril 2008

Le salut par les oiseaux

Messiaen a eu la bonne idée de se faire ornithologue pour échapper au sérialisme intégral.

19:14 Publié dans Clef de sol | Lien permanent

dimanche, 20 janvier 2008

La politesse de l'art

Il y a un art de la politesse, mais il y a aussi une politesse de l’art. Sous l’Ancien Régime, l'art était une forme sublimée de la politesse. Le XIXe siècle a vu le passage d’un art fondé sur la politesse à l’impolitesse faite art. L’impolitesse est devenue effronterie ou provocation au XXe siècle.

17:57 Publié dans Beaux-arts | Lien permanent

vendredi, 18 janvier 2008

L'abus d'amitié

Un ami a des droits sur nous, mais il suffit qu’il le sache pour en abuser.

00:32 Publié dans Jeu de massacre | Lien permanent | Tags : sentences

lundi, 31 décembre 2007

L'innocence du conformiste

Un esprit conformiste n’est pas plus méchant qu’un perroquet : il répète seulement ce qu’il a entendu.

00:15 Publié dans Divertissement | Lien permanent | Tags : sentences