Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 15 août 2016

Infantilisation

L’homme occidental est un grand enfant. La société des loisirs, la généralisation du mode ludique et la mercantilisation de la nostalgie de l’enfance l’ont fait ainsi. La régression psychologique est devenue une tendance sociale.

01:12 Publié dans Civilisation | Lien permanent

dimanche, 26 juin 2016

Puissance immergente

Il y a des puissances émergentes, mais il y a aussi des puissances immergentes. L’Europe est une puissance immergente.

00:44 Publié dans Civilisation | Lien permanent

dimanche, 12 juin 2016

Compassion et complaisance

On ne sait plus compatir sans être complaisant.

00:34 Publié dans Moraline | Lien permanent

jeudi, 02 juin 2016

Psychologie de l'égalité

Derrière toute défense de l’égalité, il faut chercher l’inégalité particulière qui dérange.

00:24 Publié dans Politie | Lien permanent

mercredi, 25 mai 2016

Montherlant moraliste

Alternance, équivalence, syncrétisme, feinte et retrait : tels sont les principes du Montherlant moraliste. Autant dire qu’il n’est pas seulement un moraliste, mais aussi un sage, sinon un philosophe. Il n’y a point chez lui d’illusion lyrique ou de mysticisme de la contemplation ; il n’y a que de la lucidité, de la mesure et de l’indifférence. En cela, Montherlant est frère des grands esprits qu’il ne faut pas dire seulement réalistes : Montaigne, La Rochefoucauld, Nietzsche.

23:39 Publié dans Lettres | Lien permanent | Tags : moralistes

mardi, 24 mai 2016

Une impossibilité logique

Le réenchantement du monde par une philosophie matérialiste est une impossibilité logique.

00:09 Publié dans Philia | Lien permanent

jeudi, 03 mars 2016

Les faux amis de la nature

Chez les écologistes, un environnementalisme de façade cohabite avec un anti-biologisme foncier.

23:45 Publié dans Faux-semblants | Lien permanent

mercredi, 14 octobre 2015

Un nouveau genre

Le genre est devenu un cache-sexe.

11:38 Publié dans Faux-semblants | Lien permanent

vendredi, 15 mai 2015

Du mauvais snobisme

L’antimozartisme est un snobisme réactionnel.

11:03 Publié dans Clef de sol | Lien permanent

samedi, 07 mars 2015

Prostitution

La libération des mœurs a rendu pour partie inutile la prostitution ; elle l’a diffusée ou diluée dans toute la société.

11:48 Publié dans Eros | Lien permanent

mercredi, 04 mars 2015

Ce qu'est la parité

Qu’a-t-on encore le droit de dire sur les femmes ? A peine qu’elles sont différentes des hommes, sauf à passer pour sexiste ou essentialiste (dans le meilleur des cas). Que l’on dise au moins que l’idée de la parité, sous couvert d’universalité biologique, est la dernière manière d’essentialiser les sexes.

10:42 Publié dans Civilisation | Lien permanent

lundi, 12 janvier 2015

Renan trahi ou dénaturé

On a pris à Renan son « vivre ensemble » et, d’un indicatif, on a fait un impératif.

11:53 Publié dans Civilisation | Lien permanent

samedi, 10 janvier 2015

Une phobie de plus

Les bien-pensants sont pris d’amalgamophobie aiguë ces temps-ci. Ils semblent craindre plus encore les amalgames que les terroristes.

10:19 Publié dans Civilisation | Lien permanent

samedi, 03 janvier 2015

La vieille peur des bien-pensants

Les bien-pensants d’aujourd’hui sont comme ceux d’hier : ils dénoncent ce qui les dérange et donnent foi à ce qui les rassure.

11:12 Publié dans Moraline | Lien permanent

mardi, 28 décembre 2010

Faux amis

Il faut nous inquiéter de ceux qui partagent nos goûts plus que de ceux qui ne les partagent pas.

00:21 Publié dans Faux-semblants | Lien permanent | Tags : sentences

mercredi, 02 juin 2010

De l'aphorisme

Le genre gnomique unit la sagesse et son contraire.

14:34 Publié dans Sophia | Lien permanent

samedi, 24 avril 2010

Bussy-Rabutin en son château

Un bel esprit a été le maître de ces lieux. Il a fait mieux que des livres, il a laissé des devises qui ornent aujourd’hui encore les murs de son château. Des devises illustrées dans le premier salon par de plaisantes images comme ce soleil qui n’éclaire pas ou ce cadran solaire qui tourne le dos au soleil. L’allusion à Louis XIV, qui exila Monsieur de Rabutin sur ses terres, est transparente ; mais le Roi-Soleil n’est pas sa cible unique. Dans un autre salon, Monsieur de Turenne, qui le priva d’un bâton de maréchal, a droit à un demi-panneau quand les autres hommes de guerre représentés ont droit à un panneau entier. Dans le bureau en rotonde, Madame de La Baume qui fut la cause de son exil est parée, sous un portrait pourtant avantageux, du titre de meilleure maîtresse du royaume. Bref, d’une pièce à l’autre, le château est plein de ces insolences qui eussent pu coûter pis que l’exil intérieur à son auteur. Qu’y a-t-il manqué ? Une visite impromptue du Roi-Soleil.

01:17 Publié dans Lettres | Lien permanent

jeudi, 01 avril 2010

Signifiance et insignifiance de Blanchot

Politiquement, Blanchot est passé d’une caricature à une autre. Littérairement, il est passé d’une insignifiance brillante à une signifiance obscure. Son évolution littéraire a été la plus profonde.

01:05 Publié dans Lettres | Lien permanent

mercredi, 10 mars 2010

De la modernité japonaise

Avant la modernité occidentale, il y avait au Japon une cuisine minimaliste, une musique atonale et une philosophie du néant.

00:43 Publié dans Civilisation | Lien permanent

lundi, 25 janvier 2010

De l'anarchie dans la réaction

Il y a dans tout réactionnaire un anarchiste pour le temps présent.

00:23 Publié dans Politie | Lien permanent | Tags : sentences