Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 14 janvier 2020

L'aplatissement du monde

L'horizon de la rédemption a été remplacé par l'horizontalisme de l'émotion.

14:40 Publié dans Civilisation | Lien permanent

samedi, 25 mai 2019

Toujours plus de Progrès

Tous les grands désastres contemporains sont ceux de l’idée de progrès. Il se trouve pourtant des progressistes pour croire que ces désastres résultent au contraire d’un défaut de progrès et que le progrès doit aller encore plus loin. – Les marxistes avaient le même raisonnement devant la faillite du système communiste.

16:59 Publié dans Civilisation | Lien permanent

dimanche, 10 mars 2019

De la mauvaise compassion

La compassion pour la maladie est devenue elle-même maladie.

16:30 Publié dans Civilisation | Lien permanent | Tags : sentences

vendredi, 08 mars 2019

Le temps des émotions

Il ne reste que l’émotion lorsque le langage est surveillé et la pensée cadenassée. Elle sert à exprimer ce qui ne peut être dit parce que c’est interdit. L’émotion est une des formes d’expression de l’impuissance.

21:36 Publié dans Civilisation | Lien permanent

lundi, 18 février 2019

Un homme nouveau

On croyait être sorti du mythe de l’homme nouveau, mais on y est revenu par la voie paradoxale de la déconstruction.

00:14 Publié dans Civilisation | Lien permanent

vendredi, 18 janvier 2019

Une terreur virtuelle

On ne vit pas seulement une transition historique, mais aussi une révolution qui n’a peut-être pas de précédent dans l’Histoire parce qu’elle se fait au moyen d’une terreur virtuelle.

16:12 Publié dans Civilisation | Lien permanent

dimanche, 14 octobre 2018

De la correction politique

L’élargissement du monde est aussi un rétrécissement qui explique la logique de la correction politique. Une forme dégradée de la politesse s’impose presque d’elle-même dans un monde réduit aux dimensions d’un grand salon.

10:08 Publié dans Civilisation | Lien permanent

vendredi, 30 mars 2018

La liberté de dire ou ce qu'il en reste

Il est devenu difficile voire impossible de parler dans l’espace public des différences, ce qui est un paradoxe puisqu’on ne cesse de célébrer en même temps la Différence. Il n’est plus seulement possible d’évoquer les différences entre les hommes et les femmes, les hétérosexuels et les homosexuels ou encore entre les nationaux et les étrangers, pour prendre les trois domaines les plus sensibles. Résultat : rien n’est dit que de convenu. Par convenu, il faut entendre ce qui est admis sous un régime d’égalité et d’indifférenciation. Cela donne une nouvelle forme d’hypocrisie que l’on pourrait néanmoins rapprocher de la vieille hypocrisie bourgeoise (on professe une morale à laquelle on ne croit pas et que l’on contredit dans les faits), mais aussi de la dissimulation en usage dans les pays dictatoriaux (on tient un discours auquel on ne croit pas de peur de perdre sa position sociale voire d’être poursuivi en justice).

11:16 Publié dans Civilisation | Lien permanent

mercredi, 18 janvier 2017

La fonction idéologique de l'école

L’école n’apprend pas à penser le monde tel qu’il va, mais seulement à l’accepter. Elle remplit une fonction idéologique de légitimation. En ce sens, elle n’a pas changé ; c’est l’idéologie qui a changé.

23:08 Publié dans Civilisation | Lien permanent

jeudi, 12 janvier 2017

La communautarisation des sciences sociales

Le communautarisme existe dans tous les secteurs de la société, y compris celui de l’Université et de la recherche. Nombre de chercheurs en sciences sociales choisissent un sujet de recherche à raison de leur origine ou de leur sexe. Ainsi une communautarisation des sciences sociales est-elle à l’œuvre, qu’illustrent bien notamment les études de genre.

22:55 Publié dans Civilisation | Lien permanent

lundi, 15 août 2016

Infantilisation

L’homme occidental est un grand enfant. La société des loisirs, la généralisation du mode ludique et la mercantilisation de la nostalgie de l’enfance l’ont fait ainsi. La régression psychologique est devenue une tendance sociale.

01:12 Publié dans Civilisation | Lien permanent

dimanche, 26 juin 2016

Puissance immergente

Il y a des puissances émergentes, mais il y a aussi des puissances immergentes. L’Europe est une puissance immergente.

00:44 Publié dans Civilisation | Lien permanent

dimanche, 12 juin 2016

Compassion et complaisance

On ne sait plus compatir sans être complaisant.

00:34 Publié dans Civilisation | Lien permanent

mercredi, 04 mars 2015

Ce qu'est la parité

Qu’a-t-on encore le droit de dire sur les femmes ? A peine qu’elles sont différentes des hommes, sauf à passer pour sexiste ou essentialiste (dans le meilleur des cas). Que l’on dise au moins que l’idée de la parité, sous couvert d’universalité biologique, est la dernière manière d’essentialiser les sexes.

10:42 Publié dans Civilisation | Lien permanent

lundi, 12 janvier 2015

Renan trahi ou dénaturé

On a pris à Renan son « vivre ensemble » et, d’un indicatif, on a fait un impératif.

11:53 Publié dans Civilisation | Lien permanent

samedi, 10 janvier 2015

Une phobie de plus

Les bien-pensants sont pris d’amalgamophobie aiguë ces temps-ci. Ils semblent craindre plus encore les amalgames que les terroristes.

10:19 Publié dans Civilisation | Lien permanent

samedi, 03 janvier 2015

La vieille peur des bien-pensants

Les bien-pensants d’aujourd’hui sont comme ceux d’hier : ils dénoncent ce qui les dérange et donnent foi à ce qui les rassure.

11:12 Publié dans Civilisation | Lien permanent

mercredi, 10 mars 2010

De la modernité japonaise

Avant la modernité occidentale, il y avait au Japon une cuisine minimaliste, une musique atonale et une philosophie du néant.

00:43 Publié dans Civilisation | Lien permanent

samedi, 24 janvier 2009

Un coefficient multiplicateur de barbarie

La civilisation n’a pas seulement rendu possible la plus grande barbarie, elle a été un coefficient multiplicateur de barbarie. La plus grande barbarie n’a pu être possible qu’avec les moyens de la plus grande civilisation.

13:25 Publié dans Civilisation | Lien permanent

jeudi, 06 septembre 2007

L'homme du XXIe siècle

L’homme du XXIe siècle ne supporte ni la souffrance ni l’idée de la mort. Avec son hypersensibilité, il abattra un jour les dernières barrières éthiques et consentira à toutes les manipulations génétiques. L’humanitarisme justifiera alors ce que l’humanisme avait interdit.

23:17 Publié dans Civilisation | Lien permanent