Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 12 octobre 2005

Une lacune de la langue

Le désespoir, c'est le point de vue de l’espoir sur son contraire. Il manque un terme pour dire le non-espoir originel.

12:00 Publié dans Blasphème | Lien permanent | Tags : sentences

samedi, 08 octobre 2005

La fausse liberté du libertin

Le libertin n’est pas libre, c’est la nature qui est libre en lui.

09:55 Publié dans Faux-semblants | Lien permanent | Tags : sentences

vendredi, 07 octobre 2005

Les pauvres plus vertueux

On dit volontiers des pauvres qu’ils sont moins égoïstes que les riches, mais ne rêvent-ils pas de devenir riches ?

15:55 Publié dans Faux-semblants | Lien permanent | Tags : sentences

jeudi, 06 octobre 2005

Le bon mot (2)

Le deuxième bon mot est généralement la nostalgie du premier.

10:40 Publié dans Diplomatie | Lien permanent | Tags : sentences

dimanche, 02 octobre 2005

Distinction

Qu’est-ce qui distingue le misogyne du machiste ? La distinction.

23:00 Publié dans Diplomatie | Lien permanent | Tags : sentences

Le moraliste et la morale

Le moraliste défend moins la vérité de la morale que la morale de la vérité.

11:30 Publié dans Faux-semblants | Lien permanent | Tags : moralistes, sentences

vendredi, 30 septembre 2005

Le bon mot

Un bon mot doit presque tout au hasard de la langue et à la nécessité des circonstances.

13:25 Publié dans Diplomatie | Lien permanent | Tags : sentences

mercredi, 28 septembre 2005

La révélation sans la grâce

Dieu se révèle, la mort aussi. Mais la révélation de la mort se dispense de la grâce.

10:55 Publié dans Ultima ratio | Lien permanent | Tags : sentences

dimanche, 25 septembre 2005

Le dernier mot

Il est bon d'avoir le dernier mot ; mais seuls les imbéciles tiennent à l'avoir absolument.

11:50 Publié dans Diplomatie | Lien permanent | Tags : maximes, sentences

mardi, 20 septembre 2005

La politesse et le droit

Le droit a remplacé la politesse et ce qui était aimable est devenu odieux.

10:20 Publié dans Succédanés | Lien permanent | Tags : sentences

vendredi, 16 septembre 2005

Dénivellation

Les écrivains d’hier donnaient envie d’être écrivain ; ceux d’aujourd’hui donnent envie d’être critique.

10:25 Publié dans Lettres | Lien permanent | Tags : sentences

jeudi, 15 septembre 2005

L'absence de ponctualité

L’absence de ponctualité est la liberté que s’accorde l’homme qui manque de volonté.

10:45 Publié dans Faux-semblants | Lien permanent | Tags : sentences

mardi, 13 septembre 2005

Le chemin des vieux proverbes

A force de sagesse, on finit par retrouver seul le chemin des vieux proverbes.

14:40 Publié dans Sophia | Lien permanent | Tags : sentences

samedi, 10 septembre 2005

Disqualification

L'écrivain qui lit devrait être déclassé, considéré comme un tricheur.

11:35 Publié dans Lettres | Lien permanent | Tags : sentences

jeudi, 08 septembre 2005

La vanité salvatrice

La vanité nous fait perdre beaucoup de temps, mais c'est elle qui nous empêche d'abréger nos jours.

10:55 Publié dans Médication | Lien permanent | Tags : maximes, sentences

vendredi, 12 août 2005

Pitié pour soi-même

Avec l’âge, la pitié qu’on éprouve pour les autres vient de celle qu’on éprouve pour soi.

12:05 Publié dans Ultima ratio | Lien permanent | Tags : sentences

jeudi, 11 août 2005

Les lâchetés de nos vingt ans

On a des lâchetés à vingt ans, non parce qu'on manque de courage, mais parce qu'on manque de principes.

11:30 Publié dans Sophia | Lien permanent | Tags : sentences

mercredi, 10 août 2005

Quelle peur ?

Les peurs sans rapport avec la mort ne sont pas sérieuses.

15:05 Publié dans Ultima ratio | Lien permanent | Tags : sentences

lundi, 08 août 2005

Petites et grandes satisfactions

A force d’avoir des satisfactions dans les petites choses, on ne sait plus en avoir dans les grandes.

10:50 Publié dans Sophia | Lien permanent | Tags : sentences

vendredi, 05 août 2005

La conscience cachée

Personne n'a peut-être plus conscience de la vanité de la littérature que l'écrivain. Mais son art consiste à ne pas le laisser paraître.

00:30 Publié dans Lettres | Lien permanent | Tags : sentences